Le bonheur naturel de l’homme

Le bonheur naturel de l’homme

§ 1 La nature humaine se caractérise par son imperfection, son incomplétude, son insatisfaction. C’est dans ces conditions que naît la soif d’un état de l’être qui soit, au contraire, plénitude, perfection, béatitude. Dans cette perspective, le bonheur humain se caractérise de manière essentiellement négative, comme la conséquence d’un manque, d’une part, et, d’autre part, comme la cessation de l’état douloureux qui caractérise l’existence humaine dans cet état de manque, d’incomplétude, d’insatisfaction permanente. La question du bonheur est paradoxale en…

Read More Read More

L’Empire chrétien comme puissance qui retient (Kat-echon) chez Carl Schmitt

L’Empire chrétien comme puissance qui retient (Kat-echon) chez Carl Schmitt

« L’unité de cette Respublicana Christiana trouvait dans l’empire et le sacerdoce ses hiérarchies adéquates, et dans le pape et l’empereur ses supports visibles. Le rattachement à Rome impliquait la continuation de localisations antiques reprises par la foi chrétienne1. L’histoire du Moyen Âge est par conséquent l’histoire d’une lutte pour Rome, et non celle d’une lutte contre Rome. La constitution militaire du voyage romain2 est la constitution de la royauté allemande. C’est dans l’orientation concrète sur Rome, non dans des normes…

Read More Read More

Le dernier combat de l’Église

Le dernier combat de l’Église

« Avant l’avènement du Christ, l’Église doit passer par une épreuve finale qui ébranlera la foi de nombreux croyants. La persécution qui accompagne son pèlerinage sur la terre dévoilera le “mystère d’iniquité” sous la forme d’une imposture religieuse apportant aux hommes une solution apparente à leurs problèmes au prix de l’apostasie de la vérité. L’imposture religieuse suprême est celle de l’Anti-Christ, c’est-à-dire celle d’un pseudo-messianisme où l’homme se glorifie lui-même à la place de Dieu et de son Messie venu dans…

Read More Read More

L’Esprit Saint comme « Communion »

L’Esprit Saint comme « Communion »

Ce sera beaucoup si nous réalisons que l’Esprit de Dieu est « communion ». C’est ainsi qu’il se manifeste, à travers la communion des croyants, la communion des saints, dont le Sacrement de l’Eucharistie est la forme visible. C’est un autre paradoxe de la vie en Dieu : nous sommes tous, en nous-mêmes, un être unique, qui est avec Dieu dans une relation particulière, unique elle aussi ; mais seuls, par nous-mêmes et pour nous-mêmes, nous ne sommes rien et nous ne pouvons rien….

Read More Read More

La loi morale en nous

La loi morale en nous

« Le ciel étoilé au-dessus de ma tête, et la loi morale en moi. » Emmanuel Kant. 1 Voici que je découvre, dans la prière, dans les trésors de l’Église, quelque chose (ou quelqu’un) que j’ai toujours eu le désir de le rencontrer. Par exemple, je suis à peu près certain que c’est de la liturgie dont je suis tombé amoureux lorsque j’ai découvert le théâtre il y a plus de vingt ans ; mais je ne pouvais pas le réaliser avant maintenant….

Read More Read More

Saint Augustin contre les manichéens

Saint Augustin contre les manichéens

« Au reste, il ne faut pas trop s’étonner de ce que ceux qui croient en l’existence d’une nature mauvaise, engendrée d’un mauvais principe, ne veulent pas reconnaître la bonté de Dieu comme la raison de la création du monde, puisqu’ils s’imaginent au contraire que Dieu n’a créé cette machine de l’univers que dans la dernière nécessité, et pour se défendre du mal qui se révoltait contre lui ; qu’ainsi il mêle sa nature, qui est bonne, avec celle du mal, afin…

Read More Read More

Les coupes de la colère de Dieu

Les coupes de la colère de Dieu

« 1… Alors je vis un astre qui du ciel avait chu sur la terre. On lui remit la clef du puits de l’Abîme. 2 Il ouvrit le puits de l’Abîme et il en monta une fumée comme celle d’une immense fournaise – le soleil et l’atmosphère en furent obscurcis – 3 et de cette fumée, des sauterelles se répandirent sur la terre ; on leur donna un pouvoir pareil à celui des scorpions de la terre. 4 On leur dit d’épargner…

Read More Read More

Sainte Thérèse-Bénédicte de la Croix

Sainte Thérèse-Bénédicte de la Croix

Ave Crux, Spes Unica ! Le monde est en flammes. Le feu peut aussi bien embraser notre maison. Mais, au-dessus de toutes les flammes, se dresse la croix que rien ne peut consumer. Elle est le chemin de la terre au ciel. Celui qui l’embrasse avec foi, avec amour et dans l’espérance, elle l’emporte au sein de la Trinité. Le monde est en flammes. Sens-tu l’urgence de les éteindre ? Élève ton regard vers la Croix. Du cœur ouvert jaillit le sang…

Read More Read More

La « trame cachée »

La « trame cachée »

« On peut faire de son mieux sa page d’histoire, mais celui qui l’a faite n’est généralement pas celui qui la raconte. Les marchands de livres gardent l’avantage un siècle ou deux. Puis l’évènement remonte lentement de l’oubli, surgit majestueusement des profondeurs qui le reçurent jadis, dans la conscience de la race. La race qui l’avait pieusement, saintement recouvert le découvre de nouveau. De nouveau nous serons pesés dans des mains fraternelles, jugés par un regard vivant ! Futures petites mains qui…

Read More Read More

Il nous faut être ou saints ou réprouvés (Saint Curé d’Ars)

Il nous faut être ou saints ou réprouvés (Saint Curé d’Ars)

« Oui, nous pouvons être des saints, et nous devons tous travailler à le devenir. Les saints ont été des mortels comme nous, faibles et sujets aux passions comme nous ; nous avons les mêmes secours, les mêmes grâces, les mêmes sacrements ; mais il faut faire comme eux, renoncer aux plaisirs du monde, fuir le monde autant que nous le pourrons, être fidèles à la grâce : les prendre pour nos modèles ; car nous ne devons jamais perdre de vue que nous devons…

Read More Read More